365X Hier – Le 11 mai 2004

by Werner Moron

C’est la guerre des images. Un homme avec une culotte de femme sur la tête, un autre attaché comme un chien à quatre pattes au milieu des dents blanches. Dans le camp d’en face une décapitation, des morceaux de corps promenés dans la ville au milieu des cris vers Dieu.

Je n’ai vu aucune de ces images, elles viennent jusqu’à moi comme le pollen va vers un allergique. Les textes que j’écris chaque jour ne sont pas destinés à relater ce que vous voyez tous les jours. Mais en traversant le paysage, même quand on n’a pas de télévision, au milieu du parfum des aubépines, des lilas, des cerisiers, des pommiers, des poiriers ou du houx, on peut sentir le parfum d’une gangrène organisée et suicidaire.

On peut voir le tube dépasser de l’œil du passant.

Lu à Louvain-la-Neuve, quartier de l’Hoccaille, 17 heures

Extrait du 365X Hier – Werner Moron – 2004